Archive pour OTAN

Haïti

Posted in Pourquoi pas ? with tags , , , , , , , on 15 janvier 2010 by eksex

Après cette nouvelle catastrophe « naturelle », comme toujours, les secours travaillent pour essayer de sauver le maximum de vies humaines.
Le second problème crucial qui concerne tout le monde haïtiens comme personnels étrangers arrivés sur place, c’est la nourriture et l’eau.
Au delà de ce désastre il serait temps de se projeter sérieusement et rapidement dans l’après.
Si chaque nation dispose, forme et entraîne du personnels spécialisé dans les cataclysmes, chaque nouvelle calamité pose les mêmes problèmes de coordination des secours à l’échelon mondial..
Dans le cas de Haïti , c’est encore plus une question de vie et de mort puisque le gouvernement, les administrations sont décimées.
Les États-Unis d’Amérique qui se sont érigés en gendarmes du monde. Les organisations qu’ils contrôlent plutôt plus que moins sont totalement inopérantes !
ONU, OMS…
Par contre l’OTAN fonctionne ! Il suffit de considérer l’Irak, l’Afghanistan pour s’en rendre compte.
Alors au lieu de mettre des régions à feu et à sang, Monsieur le prix Nobel de la Paix, il est plus que temps de le mériter, les circonstances l’exigent.
Il faut un « leader » pour mettre sur pied une organisation mondiale du type, et toutes proportions gardées de notre Sécurité Civile.
Au lieu de préparer des plans d’attaque de tel ou tel pays, de pourrir de munitions des régions entières donc d’y gaspiller des sommes que le commun des mortels ne peut même pas s’imaginer, mettez vos équipes au travail.
Réunissez un G20 des « secours » pour construire rapidement une force multinationale où chaque État sera impliqué, force répartie à travers le monde, avec un chef, une mission des moyens.
Vous avez su constituer et surtout prolonger l’OTAN devenu inutile après la désintégration de l’URSS, alors retroussez-vous, retroussons-nous les manches pour que ce soit une réalité dans les plus brefs délais en mettant à l’écart les egos et susceptibilités.
Sarko : au lieu d’aller sur place où personne n’a besoin de vous, où vous serez une gêne, un importun qui joue l’important.
Compte tenu de vos capacités tant intellectuelles que physiques maintes fois auto-proclamées, voilà une occasion non pas de vous mettre encore une fois en valeur mais d’être exceptionnellement EFFICACE.

Combien de temps encore les médias vont-ils consacrer à cet événement majeur ???
Or la reconstruction commence avec l’arrivée des requins dont l’exemple le plus éhonté est en Irak  :
Halliburton avec Dick Cheney plus ou moins en sous-main.
La bagarre va être rude chez nos amis du président Sarko ou vont-ils se partager une portion du gâteau s’il leur en reste.

Publicités

Aube amas (à mât) pas autant en importe le fan ou

Posted in questions, UMP (Ubu Minuscule Papillon) with tags , , , , on 6 avril 2009 by eksex

Pipeau nom d’une pipe OTAN.

Encore un grand tralala  inutile mais onéreux terminé.
Les strasbourgeois(es)  se remet(tent)  de son (leur) état de siège, l’océan de « bleus » a réintégré ses quartiers avant de partir en « récup » après ce weekend « choucrouté » (1).
Qui s’y frotte s’y cogne ! Et des cognes, y’en avait !
Même les échassiers emblématiques de cette région ont dû quitter leur nid pourtant haut perché compte tenu des survols des hélicoptères et des tristes vapeurs des lacrymogènes.

Le plus fort et qui a dû mettre le petit voyou  capricieux en rage malgré (et à cause) son autoritarisme agressif provoqué sciemment par POTUS (2) concernant l’admission de la Turquie dans l’Union Européenne, Obama s’est envolé pour la Turquie en voyage officiel !
Aucun média ne l’a souligné et Zébulon va vite ramener les micros et caméras sur lui si tant est qu’ils l’aient « objectivement » quitté.

Dans son numéro 959 du 19 au 25 mars, « Courrier INTERNATIONAL » consacrait deux pages (10 et 11) à la France : « L’OTAN UN DÉBAT POUR RIEN » « vu d’Italie, vu d’Espagne, vu d’Allemagne et vu du Royaume-Uni. »
Articles empruntés respectivement à « LA STAMPA », « EL PAÍS », « FRANKFURTER ALLGEMEINE ZEITUNG » et « THE DAILY TELEGRAPH » de Londres. Tous très critiques et lucides quant au rôle de la France et ce quasi piège dans lequelle petit « on » s’est embringué.

(1)  Les puristes objecteront que la langue alsaciennne n’est pas de l’allemand. Certes, mais quand vous avez pratiqué l’allemand en étant attentif, vous avez vite pigé l’alsacien.

(2) P.O.T.U.S. President Of The United States.