Archive pour grippe porcine

Le trépignant à Perpignan…

Posted in révolte with tags , , , , , on 12 janvier 2010 by eksex

On ne peut même pas dire « c’est reparti » car il n’arrête jamais !
C’est toujours le même scénario plus que rôdé !
Plus de forces de l’ordre si ce n’est que d’habitants, au minimum que de personnes autorisées à voir passer ce très grand homme si près de « son » peuple pour lequel il se dévoue 24 h / 24, dont il est à l’écoute permanente et qu’il chérit plus intensément que « sa » Carla et ses amis du CAC40.
Il croyait que les catalans allaient voir la vie en rose en emmenant dans ses bagages cette chère et si coûteuse  Porcelyne Bachelot la « colle labos » ?
Ne reculant devant aucun sacrifice, donnant de sa personne comme jamais, il a défendu l’indéfendable boxon que furent les mauvais traitements infligés à la trop féroce grippe A H1N1, « porcyne » pour être plus réaliste : réaction disproportionnée (10 pro porcs sonnés) par une commande folle de vaccins et de masques, une « organisation » (?) soviétique de la vaccination de masse… alors que les statistiques de l’hémisphère Sud étaient disponibles et peu ou pas alarmistes.
Quant à la Santé publique qu’il ronge, érode, sape, il ose vendre ses salades devant les personnels de Santé ! C’est de la provocation, de l’inconscience ou tout simplement de la pure connerie ?
Le doute n’est plus permis après plus de 32 mois de n’importe quoi ou presque.
S’il se représente en 2012, c’est qu’il n’aura toujours rien compris et que le pouvoir l’a plus encore aveuglé que ses prédécesseurs. S’il fuit se faire du blé chez ses potes du CAC 40, c’est qu’il aura achevé son œuvre de destruction massive de la société, des services publics et de l’économie.

Vaccination et vaticination ??

Posted in questions with tags , , , , , , on 7 novembre 2009 by eksex

Cette grippe « porcelyne » qui réapparaît opportunément quand beaucoup d’élus réagissent contre le gouvernement Sarkozy n’est pas qu’une coïncidence avec l’arrivée des vaccins, et encore pas tous.
D’ailleurs pourquoi ces différents types de produits avec adjuvants, sans adjuvants… ce qui ne peut qu’ajouter de saines interrogations.

Autres questions :
* pourquoi non seulement l’OMS a gonflé au maximum cette épidémie et pourquoi la grande majorité des États a-t-elle suivi voire même amplifié cette intox ?
Qui est derrière tout ça ?
Serait-ce un test mondial sur la réaction des populations en vue d’événements graves et importants ?
C’est aussi très inquiétant quant au pouvoir de cette instance…
* Si une réelle et significative épidémie survient maintenant pourquoi ne serait-elle pas alors la conséquence directe de la vague de vaccinations ? (*)

Dans tous les cas il faudra demander des comptes au(x) gouvernement(s) mais aussi aux élus et professionnels de Santé qui auront laissé faire.

(*) Remarquez que de puis un ou deux jours, certains médias annoncent l’augmentation du nombre de cas avérés ce qui correspond au début des campagnes de vaccination !

Commandant de tours; ah la bonne… vote; ObamA-H1N1…

Posted in de ci de là with tags , , , , , , , , , on 25 octobre 2009 by eksex

Peu après l’annonce de la fuite en arrière du prétendant au trône de président de l’É.P.A.D., l’inénarrable marraine Isabelle Balkany, dans une intervention pédantesque, a salué le dévouement de l’héritier par cette assertion fulgurante d’amour tarifé :  » … dignité et élégance du geste… » ou comment transformer cette reculade en exploit chevaleresque flamboyant. Ce n’est d’ailleurs que partie remise puisque le pauvre frustré (qui contrairement à son géniteur, n’a jamais subi le supplice du Pal) s’est vu offrir par la clique de cireurs de bottes du conseil d’administration une misérable compensation à peine digne de ce petit génie un poste d’administrateur, donc de plain-pied dans ce « casino » limite maffieux vu la gestion (?) comptable au mieux opaque. Attention mon p’tit Jeannot : administrateur, ça commence avec sérieux mais ça se termine mal ! Hep .A.D. ministre « rateur ». Bon ou mauvais orateur. Un vrai Jack pot puisqu’il sous très haute surveillance, (il ne s’agit pas de la taille du surveillant général) du château, qui plus est monopolisé par des séides « umpistes » composant la quasi totalité de ce conseil d’administration. Cette ci-devant dame a poursuivi sa défense dans l’attaque en prétendant qu’il fallait « … sortir cet établissement de la léthargie dans laquelle il était… » . Aurait-elle des pertes de mémoire ou voulait-elle porter l’estocade au dernier président du coffre fort qui prétendait « nettoyer les écuries d’Augias » ? Faut-il rappeler qu’un des prédécesseurs de Devedjian, celui là même qui lui a passé les clés et la combinaison n’est autre que Nicolas Sarközy de Nagy Bocsa ! Le folklore du département des Hauts-de Seine n’est qu’un « bal clanique ».

Ah ce vote de l’amendement pour la taxation du bénéfice des banques ! Peu curieux, les « journalistes » ont prétexté une erreur de manip’ de J-F Lamour ! Personne ne s’est inquiété du fait que cet amendement avait été accepté par 44 voix pour et 40 contre ce qui est la preuve supplémentaire d’une participation squelettique : 84 suffrages pour 577 députés. Donc 4 voix d’écart ! Or chaque député ne peut recevoir qu’une seule délégation de vote donc même si Lamour s’est trompé il n’a pu le faire que 2 fois ce qui n’explique pas ces 4 voix d’écart. Quelqu’un s’est-il interrogé sur le fait que cette taxe, si elle était appliquée, serait immédiatement récupérée sur les clients, tous les clients, grâce à ces juteux frais bancaires !
Cevote n’a pas du tout inquiété les banksters puisqu’ils sont assurés du soutien désintéressé mais indéfectible du « petit pair du peuple ».

Petite annonce : »pharmachienne » de haut vol vend vaccins de premier choix jamais servi pour cause se stock à liquider avant péremption. Faire offre à Mme Porcelyne Bachelot au 01 40 56 60 00,  poste AH1N1 ou au 8 avenue de Ségur 75350 Paris 07 SP. Alors les USA seraient à la traîne pour les vaccins contre la grippe A H1N1 ! Obama décide l’état d’urgence pour cette catastrophe sanitaire qui aurait « fait » 1000 morts dans son pays ! Aurait-il reçu des conseils de G.W. Bush et de Sarkozy ??? Ou veut-il renflouer discrètement l’industrie pharmaceutique ? Jusqu’où ira-t-il ? Espérons que ce ne sera pas jusqu’à la vaccination obligatoire pour tous car l’OMS ne tarderait pas à suivre et là le pire est à craindre au niveau mondial !

Lettre ouverte à des êtres fermés !

Posted in à lire with tags , , , on 20 septembre 2009 by eksex

Si ce qui suit vous sied, diffusez ce courrier, envoyez-le à vos élus…

LETTRE OUVERTE Monsieur le Premier Ministre, Madame La Ministre de la Santé, En raison des éléments contradictoires qui circulent à travers le pays au sujet de la pandémie supposée du virus de la grippe A H1N1, nous vous demandons instamment de bien vouloir répondre d’urgence aux questions légitimes que se posent les citoyens. 1/ Pourquoi fabriquer un vaccin sachant que le virus aura muté au moment où il sera mis sur le marché ? Que pensez-vous en effet, de cette déclaration du Pr Antoine Flahaut, épidémiologiste, directeur de l’école des hautes études en Santé publique (EHESP) ? « Le vaccin n’est pas très efficace, le virus mute sans arrêt, et des réservoirs animaux multiples ne permettent pas d’espérer un jour une éradication. […]Les modèles mathématiques peuvent contribuer à piloter une politique vaccinale, mais ne peuvent pas la justifier, encore moins la définir. Il faut avant tout des essais cliniques grandeur nature, des tests, une expérience concernant la stratégie envisagée. Or nous ne disposons de rien de tout cela. […]La décision de vacciner toute une population ne peut pas être uniquement politique. Elle ne peut pas reposer sur une réunion des ministres de la santé d’Europe ou d’ailleurs. Elle doit clairement s’appuyer sur des résultats d’études conduites en population et publiées dans de grandes revues soumises à la critique des scientifiques. Nous ne disposons pas de ces travaux aujourd’hui. Nous ne disposons pas d’une seule étude probante – à ma connaissance – sur l’efficacité du vaccin utilisé comme barrière épidémique. Nous ne disposons pas d’études sur la sécurité d’utilisation du vaccin – ni du vaccin pandémique ce qui est normal, ni des vaccins saisonniers – en cas d’utilisation dans de larges segments de la population jeune (à part une ancienne étude réalisée au Japon, et peu détaillée). Nous ne disposons pas d’études sur l’acceptation sociale d’une telle stratégie. » 2/ Pourquoi continuer à propager la peur chez nos concitoyens alors que M. Robert Debré, Professeur de Médecine et Député déclarait le 26 juillet 2009 dans le Journal du Dimanche ? « La grippe A (H1N1) n’est pas dangereuse. On s’est rendu compte qu’elle était peut-être même moins dangereuse que la grippe saisonnière. Alors maintenant, il faut siffler la fin de la partie ! » « Tout ce que nous faisons ne sert qu’à nous faire peur.[…] Oui cette grippe fuse très vite. Et après ? Un malade en contamine deux ou trois, contre un pour une grippe classique. Mais cela reste une « gripette », ce n’est ni Ebola, ni Marburg. » « Sans le dire, les pouvoirs publics ont déjà commencé à réduire la voilure. Les malades, dont on ne vérifie d’ailleurs plus s’ils ont attrapé le H1N1 ou un simple rhume de cerveau, sont désormais invités à prendre du paracétamol. » […] Les gouvernements « n’ avaient pas vraiment d’autre choix que de suivre » après que l’OMS eut, « de façon un peu rapide, commencé à gesticuler, avec des communiqués quotidiens et des conférences de presse à répétition. » Il leur « reproche d’avoir succombé à une surmédiatisation politique de cet évènement.[ …] Il y a 800 cas en France. C’est une plaisanterie ! Va-t-on se mettre à comptabiliser les diarrhées ? » « On aurait dû annoncer clairement la couleur : nous sommes dans le cadre d’un exercice grandeur nature. Point à la ligne. Il est inutile d’affoler les populations sauf à vouloir leur marteler, à des fins politiques, le message suivant : bonnes gens dormez sans crainte, nous veillons sur vous » « Bien sûr, ce virus peut muter et devenir virulent. Pour l’instant ce n’est pas l’avis exprimé par la majorité des virologues… Admettons que le pire se produise. Est-on certain que les vaccins commandés seront efficaces ? Non » tranche Bernard Debré qui qualifie d’ « erreur économique » le fait d’avoir commandé tous ces millions de doses fermes de vaccins. 3/ Pourquoi ne pas émettre des réserves sur la question des adjuvants et conservateurs des vaccins tels que squalène, mercure, aluminium, formaldéhyde, dont la toxicité a été reconnue par différentes études, ainsi que d’autres adjuvants comme : La bêta-propiolactone: La Commission de la Santé et de la Sécurité du Travail du Québec indique dans son Répertoire toxicologique au sujet de cette substance les propriétés pathologiques suivantes : Effet irritant et corrosif, différents effets aigus mais également effet cancérogène possible chez l’homme et certain chez l’animal et possible effet mutagène chez l’homme. Cet organisme se base notamment sur les rapports du CIRC, dépendant de l’OMS… Le polysorbate 80 : N’est pas destiné à être injecté peut-on lire sur ce rapport de sécurité d’un fabricant de cette substance : L’ éther de polyéthylèneglycol et d’octylphénol = « octoxynol 9 » (aussi connu sous le nom de « Triton X-100 » utilisé dans les vaccins contre la grippe saisonnière Fluzone et Vaxigrip de Sanofi Pasteur MSD) : D’autres substances pouvant présenter un risque d’allergie grave et pouvant se retrouver dans ces vaccins : ovalbumine ( pour les vaccins produits à base d’œufs, la règle pour les vaccins contre la grippe saisonnière) antibiotiques présents à l’état de traces (gentamycine, néomycine, polymyxine B, etc) 4/ Que répondez-vous aux déclarations suivantes ? « Il n’y a pas de raison de croire que le vaccin de l’influenza (grippe) soit capable de prévenir ou de diminuer la maladie. Ceux qui fabriquent ce vaccin savent qu’il ne sert à rien mais ils continuent à le vendre tout de même. » Dr . Anthony Morris (Anciennement chef du Contrôle des vaccins, gouvernement des Etats-Unis) « Nous avons des bases de données qu’on appelle Cochrane qui sont le nec plus ultra de l’évaluation de l’efficacité. Récemment, un certain nombre de revues ont été publiées sur ce fameux vaccin contre la grippe… Il y a véritablement extrêmement peu de preuves d’une efficacité du vaccin contre la grippe et pour ne point parler des questions de toxicité, je suis désolé ! Les vaccins, ce n’est pas du sucre en poudre, ce sont des médicaments comme les autres. Quand vous vous faites vacciner contre la grippe, on vous administre un médicament à part entière dont je vous dis jusqu’à preuve du contraire que l’efficacité est loin d’être démontrée et dont la toxicité reste une problématique qu’on devrait considérer à part entière et on ne le fait pas ! » Dr Marc Girard, médecin, statisticien, expert en pharmacovigilance et en pharmacoépidémiologie, ancien expert près la Cour d’Appel de Versailles, lors de l’émission C’est dans l’Air « Le virus qui affolait la planète » du 4 mai 2009 sur France 5. « Protéger la population mondiale contre une chose aussi inoffensive qu’un rhume? C’est de la folie! » Dr Thomas Jefferson, épidémiologiste qui après avoir compilé quarante ans de recherches, conclut que les vaccins antigrippaux sont d’une efficacité très limitée. Au sujet de la vaccination contre la grippe saisonnière, la virologue belge Dr Lise Thiry déclare le 25/02/1996 sur le plateau de l’émission Controverse (RTL-TVI) : « Il serait tout à fait fou, je crois, d’aller vacciner la population entière. » « Aucune intervention humaine n’a jamais permis jusqu’ici de stopper une pandémie une fois qu’elle s’est déclenchée. » Dr Margaret Chan, actuelle directrice de l’OMS dans le guide de l’OMS à l’intention des journalistes (en 2005) Mme Chan a annoncé en date du 11 juin 2009 : « La pandémie de grippe A(H1N1) a maintenant commencé. » 5/ Pourriez-vous, au regard de ces déclarations (qui ne représentent qu’une infime partie de celles qui ont été publiées dans ce sens) nous justifier la décision de vos experts de suivre les recommandations de l’OMS ou de l’Europe en matière de « groupes à risques », à savoir les femmes enceintes, les professionnels de santé, les malades chroniques, les enfants etc… Ces groupes ne vont-ils pas in fine servir de cobayes ? 6° / Si une bonne partie de la population française refuse de se faire vacciner, allez-vous l’obliger à le faire pour justifier le coût occasionné par l’achat de tant de doses de vaccins ? En effet, 96 millions de doses plus 45 millions réservées ! 7°/ Sachant que les procédures d’autorisation de mise sur le marché vont être accélérées et qu’il ne sera pas non plus possible d’évaluer les éventuels effets secondaires des produits injectés, comment pouvez-vous prendre le risque de vacciner la population sans vous être assurés de la non toxicité de ce médicament ? 8°/ Comptez-vous vous baser sur les seules affirmations des laboratoires lorsque l’on sait qu’ils sont tenus à d’importants résultats financiers ? 9°/ Nous vous demandons d’informer la population de la composition exacte du vaccin afin que chacun puisse faire un choix en toute connaissance de cause. 10°/ Avez-vous l’intention de prévoir des procédures pénales en cas d’intoxication par le vaccin ? Nous vous rappelons, sur ce point, l’épisode de la vaccination massive de 46 millions d’Américains contre la grippe porcine en 1976, pour une pandémie qui n’a jamais eu lieu : celle-ci a généré 500 cas de paralysies de type Guillain-Barré et des milliers de plaintes introduites pour dommages à la santé. Ce n’est sans doute pas pour rien si ces milliers de victimes ont réclamé jusqu’à de 3,5 milliards de dollars à l’état en dédommagement du préjudice subi. 11/ Connaissez-vous ou ignorez-vous les chiffres et statistiques officiels suivants ? A la date du 10 Septembre 2009, le nombre des décès dans le monde est de 3510, ce qui représente un taux de mortalité (par rapport au nombre de cas avérés) de 0,872%. Notez que les victimes souffraient déjà de pathologies graves. En comparaison, chaque année, la grippe saisonnière ordinaire tue entre 250 000 et 500 000 personnes, soit plus de 1000 morts par jour (chiffres officiel de l’OMS). En cinq mois la nouvelle « grippette » n’a fait que 3000 morts. Dans le même laps de temps la grippe ordinaire en aurait fait 200 000! 4443 personnes ont trouvé la mort en 2008, à la suite d’un accident de la route dans la seule France métropolitaine, soit en moyenne 12 par jour. Si le virus ne mute pas vers une forme plus active, ce qui semble maintenant le scénario le plus probable, 8,3 millions de personnes mourront sur Terre des séquelles de cette étrange pandémie. Soit 0,122% de la population mondiale. Ceci en tenant compte du dernier taux d’attaque de 14% enregistré en Nouvelle Calédonie. A titre comparatif 13 millions de personnes meurent chaque année dans le monde de diarrhées, malaria, rougeole, pneumonie et infirmités. 35 600 par jour. Plus d’un mort toutes les 3 secondes! Dans le même temps, 7,3 millions sont victimes de famine (75% sont des enfants!) Plus de 20 000 par jour. Un mort toutes les 4 secondes! Tout confondu : 20,5 millions de morts par an. 56 164 par jour. Deux morts toutes les 3 secondes! Pourquoi donc sauver ces 8,3 millions de personnes, qui risquent de mourir des effets secondaires de la grippe A, et pas les 20,5 millions d’autres qui meurent de faim et de maladies courantes? En raison des précédents tels que l’accident de Tchernobyl, l’affaire du sang contaminé, l’intoxication par l’Amiante, pour ne citer qu’eux, nous comprenons votre vigilance, mais, en tant que citoyens responsables, nous vous demandons de clarifier de toute urgence une situation que nous ne pouvons tolérer. Recevez, Monsieur le Premier Ministre, Madame la Ministre de la Santé, l’expression de notre profond respect. source: Le site SOS-planète, base vivante mise à jour continuellement .

Grippe : principe de précaution ou de près cochon ?

Posted in questions with tags , , , , , , , , , on 10 septembre 2009 by eksex

Parmi la foultitude d’arguments balancés par la furieuse « potarde » Bachelot au sujet de cette grippe porcine, le sacro-saint, quand ça les arrange, principe de précaution !
OK. Alors suivons leur logique (?) d’inconséquent(e)s.
Quelques grandes firmes pharmaceutiques, d’ailleurs il n’y en a plus de petites, sentant l’odeur verte des dollars et des heureux euros le crissement jouissif des billets neufs, se sont lancées dans la réalisation d’un vaccin (chacun le sien ou entente complice ?) puisque les énormes commandes ont été passées avant même de savoir si la mise au point, les essais, la fabrication et l’efficacité seraient au rendez-vous en temps et en heure.
Comment l’AFSSAPS et la Haute Autorité de Santé vont-elles pouvoir sérieusement, honnêtement respecter la procédure  avant de prononcer l’incontournable et nécessaire A.M.M. ??? Alors que, pour simplifier, la période d’essais sera réduite au minimum qu’il n’y aura aucun recul et que les effets secondaires ne seront constatés, comme ça devient coutumier, qu’a posteriori ! ????

Donc ce principe de  précaution devrait être plus encore LA condition sine qua non de délivrance surtout  refus de l’Autorisation de Mise sur le Marché !
Ce qui ne sera pas le cas.

Depuis longtemps Sarko et sa basse cour ne sont plus à une contradiction près, la « com’ « , plus précisément la propagande du bonimenteur fera le reste.