Dire que Probst s’y tuait…

… à l’attache !
Devenu, entre autres, beau parleur au site Bakchich, vêtu de probité ce cher Jean-François Probst vient défendre Chirac qu’il a servi, pas que lui d’ailleurs, durant une trentaine d’années !
Il ose accuser la Justice de lenteur !
Pour qui a régulièrement suivi les affaires de la « chiraquie », véritable usine de casseroles parfaitement tracées par le Canard, monopole de la mairie de Paris compris, il y aurait de quoi bien rire si ce n’était pitoyable eu égard à la différence de traitement judiciaire avec ce que vivent la très grande majorité des justiciables.
Ce cher Jean-François a même commis de livre qui résume tout mais ne révèle rien qui ne soit déjà connu :
« Chirac mon ami de trente ans » !
Toute une histoire, dans l’Histoire.
Ancien du Canard, Nicolas Beau rédacteur en chef et (co?)fondateur de bakchich (site + hebdo) connaît certainement très bien Probst pour lui avoir confié ainsi des interventions d’une pertinente impertinence enrichies de coups de pattes qui en font sa griffe.
Aurait-il été un des informateurs désintéressés de notre increvable Canard Enchaîné ?

Pour votre récompense, une vidéo de circonstance et de Bakchich reprise par  Karl Zéro.

Publicités

Une Réponse to “Dire que Probst s’y tuait…”

  1. M’enfin ne s’y tuait pas tant que ça vu sa prestance actuelle !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :