Nous sommes de plus en plus à la prendre en grippe !

Copie d’un courriel reçu ce jour. Si cette action n’est pas une première mondiale, elle a le mérite de remettre en cause cette politique aux ordres des lobbies. Il ne faut pas que cette action reste  isolée. Naturellement, chacune et chacun est encore libre de ses actes et de ses pensées.

Grenoble, plainte contre X pour tentative d’empoisonnement : mode d’emploi militant pour une action multipolaire de résistance civile aux vaccins-poisons Communiqué militant de : Christian Cotten, Dr Marc Vercoutère, Frédéric Morin, Smaïn Bedrouni, Isabelle Dardare, Christian Basano, Liliane Portehaut, René Bickel 25 octobre 2009 Les grands médias s’en font l’écho depuis vendredi 23 octobre : Maître Jean-Pierre Joseph(Tél. : 06 09 42 47 77 – Grenoble (38) a déposé devant le Doyen des Juges d’Instruction du TGI de Grenoble une plainte contre X pour tentative d’administration de substances nuisibles à la santé pouvant entraîner la mort, au nom de 9 habitants de l’Isère, dont une professionnelle de santé et un député. Voir sur Google News : Jean-Pierre Joseph plainte vaccin Grenoble, très nombreux articles récents. Les premières victimes des vaccins arrivent de Suède : au moins 2 morts au lendemain des premières vaccinations et plusieurs dizaines de victimes d’effets secondaires immédiats (voir la presse suédoise et la plainte jointe). Nous publions avec la présente le texte de cette plainte, afin qu’elle soit le plus rapidement possible utilisée par des centaines de parties civiles et déposée en nombre dans les tout prochains jours devant les différents Tribunaux de Grande Instance français. Nous appelons donc tous les citoyens libres et souverains qui ont compris les enjeux et les mensonges de la campagne de vaccination qui a commencé dans toute l’Europe – tout en suscitant une résistance civile remarquable – à prendre connaissance de cette plainte et du mode d’emploi que nous vous en proposons, en se regroupant en collectifs d’une douzaine de parties civiles pour des dépôts effectifs dès que possible. Cette plainte a été rédigée par un collectif d’auteurs et va d’ores et déjà être déposée à Nantes, Pau, Évry, Paris… par différents groupes déjà constitués. Le fait qu’elle soit déposée dans le même temps par plusieurs groupes dans le même tribunal est tout à fait souhaitable et n’est en rien un inconvénient. Il va être vraiment utile de réussir une opération collective de grande ampleur, un peu technique mais en même temps très simple à mettre en œuvre, aux fins d’exercer une pression suffisante, au travers de l’institution judiciaire, pour contraindre les pouvoirs publics à mettre fin à la campagne de vaccination en cours. Nous proposons donc à tous ceux qui veulent agir concrètement pour empêcher la campagne de vaccination antigrippe de se regrouper à une douzaine d’acteurs, de renseigner la plainte telle que fournie ci-dessous avec l’ensemble des coordonnées de chaque personne, de la signer et de la déposer en deux exemplaires au secrétariat du Doyen des Juges d’Instruction du Tribunal de Grande Instance dont dépend votre domicile (ou bien de l’envoyer en Recommandé avec AR, en deux exemplaires). Il est important que les parties civiles que vous regroupez habitent toutes dans le ressort du TGI auquel vous allez vous adresser. Le texte de la plainte peut être légèrement modifié, sans être alourdi, en mettant en évidence des motifs plus individualisés par une expérience personnelle récente d’une partie civile. Il est important que ce premier texte reste bref et relativement simple, tel qu’il a été rédigé. Le dossier sera ultérieurement très largement nourri par l’apport de dossiers scientifiques documentés au juge d’instruction lorsqu’il sera nommé. Pour le moment, il est inutile de désigner un avocat (sauf si vous le souhaitez vraiment), une telle plainte peut être déposée sans. Par contre, il sera certainement utile, ultérieurement, de le faire. Nous vous transmettrons les informations utiles le moment venu. Bien entendu, toute association peut aussi se porter partie civile sous réserve d’avoir au moins 5 ans d’existence, au nom de ses membres qui peuvent en même temps être parties civiles individuelles, seule ou avec d’autres associations. En préparant la plainte, chaque partie civile devra faire une déclaration d’élection de domicile. Celle-ci peut être faite sur le nom d’une des parties civiles ou chez un avocat du ressort du TGI dans lequel la plainte sera déposée si vous décidez de désigner dès maintenant un avocat. Liste à compléter avec ceux qui vont décider de passer à l’action judiciaire avec nous. Merci de nous informer. Merci à tous ceux qui prennent l’initiative de déposer une plainte de nous le faire savoir, nous publierons sous peu leur adresse courriel pour aider à des regroupements. Pour ceux qui ne s’engageront pas dans une plainte mais veulent nous soutenir dans notre travail : participation financière de soutien à envoyer au Dr Marc Vercoutère – Association Cri-Vie – 3 bis rue Henri Faisans – 64000 PAU.
Le texte de la plainte est consultable sur notre site .

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :