Grippe : principe de précaution ou de près cochon ?

Parmi la foultitude d’arguments balancés par la furieuse « potarde » Bachelot au sujet de cette grippe porcine, le sacro-saint, quand ça les arrange, principe de précaution !
OK. Alors suivons leur logique (?) d’inconséquent(e)s.
Quelques grandes firmes pharmaceutiques, d’ailleurs il n’y en a plus de petites, sentant l’odeur verte des dollars et des heureux euros le crissement jouissif des billets neufs, se sont lancées dans la réalisation d’un vaccin (chacun le sien ou entente complice ?) puisque les énormes commandes ont été passées avant même de savoir si la mise au point, les essais, la fabrication et l’efficacité seraient au rendez-vous en temps et en heure.
Comment l’AFSSAPS et la Haute Autorité de Santé vont-elles pouvoir sérieusement, honnêtement respecter la procédure  avant de prononcer l’incontournable et nécessaire A.M.M. ??? Alors que, pour simplifier, la période d’essais sera réduite au minimum qu’il n’y aura aucun recul et que les effets secondaires ne seront constatés, comme ça devient coutumier, qu’a posteriori ! ????

Donc ce principe de  précaution devrait être plus encore LA condition sine qua non de délivrance surtout  refus de l’Autorisation de Mise sur le Marché !
Ce qui ne sera pas le cas.

Depuis longtemps Sarko et sa basse cour ne sont plus à une contradiction près, la « com’ « , plus précisément la propagande du bonimenteur fera le reste.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :