Hortefeux d’artifice : le bovin de Beauvau.

Après l’accalmie estivale l’impétueux est reparti très à l’aise et sans malaise ce jeudi 3 septembre 2009 !
Un jogging jusqu’à la place Beauvau, où il n’avait déjà que trop séjourné eu égard à son bilan.
Décidément incorrigible, avec un corps risible, il réactive une de ses nombreuses obsessions du résultat au plan de la sécurité intérieure.
La fameuse culture du résultat qui devient le culte du bilan en trompe-l’œil.
Désespérant de stupidité.
Encore un ministre qui n’a pas de fierté mais surtout qui ne sert à rien puisque le « petit fait tout » !
Quant à cette manie des convocations des préfets et autres responsables gendarmes et policiers pour les tableaux d’honneur et de blâmes de ces grands serviteurs de l’État, pendant que d’autres se servent et pas que de l’État, c’est pitoyablement infantile et ridicule. Le pire est ce mépris non seulement de l’être humain, ce qui se retrouve aussi dans les gardes à vue et incarcérations abusives, mais le dédain de la fonction que ces responsables occupent !
Hortefeux reproduit plus ou moins consciemment les errements de Zébuléon Ier envers les ministres, le premier en tête, les élus, sauf quand il a besoin d’eux et/ou qu’il faut un responsable pour la dernière connerie constatée.

Politique à la petite semaine comme ses joggings à la petite semelle .

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :