Le n’aigre fin au cap Nègre ou le petit dur au Lavan… dou !

Un peu de calme dans les médias.
Le trépidant de l’arrêt public s’est retiré dans la villa de sa belle-mère.
Le « tout à l’ego » se verra-t-il encore obligé de régler cette histoire de réfractaires au tout-à-l’égout ?
Il doit se reposer notre héros, sauveur de cette France (pour laquelle il « se sacrifie« … enfin faut pas exagérer non plus), qui n’a jamais tant vécu que pour cette infâme vie !
Le cap Nègre pour ne pas y travailler !
Il va falloir changer d’appellation.
Donc les médias serviles à la source principale quelque peu tarie ne peuvent que nous resservir cet horripilant « bachelotage » sur la grippe A qui n’a pourtant aucun lien avec Agrippa, qu’il soit romain ou d’Aubigné !
Mais le repos ne suspend pas la veille de notre vénéré président qui nous « vénère » comme on dit en verlan.
À l’Élysée, il blanchit sous le harnois, au Lavandou il brunit sous l’écarlate.
Les U.S.A. ont eu leur président Carter, le marchand de cacahuètes, à Versailles, nous avons eu le président par terre.
Il n’est heureusement pas tombé de bien haut.

Comme vous êtes sages, que c’est l’été, du moins officiellement, voici 3 dessins de presse publiés dans le dernier  Marianne (du 1° au 7 août 2009):

06-dsn01-Louison

29-dsn06-GROS-malaiseSarko09--dsn04-GROS-Bachelot

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :