Le « gandin » (1) à Saint-Quentin…

L’été approche même si vous en êtes plutôt resté(e)s à attendre d’abord le printemps.
La température augmente puisque le mouvement brownien (brownain) du fébrile a repris de plus moche. De plus belle serait plus adéquat pour Carla tant qu’elle ne devient pas Carli-tas.
Le morveux était donc à Saint-Quentin ce 24 mars 2009. Il a préféré l’Aisne à la haine qu’il exacerbe  un peu plus à chacune de ses tchatches.
Comble de l’inconscience ou dans son style habituel plus c’est gros plus ça passe, il a fait acte de bravoure en  affirmant avec force cette sentence sans appel, cet arrêt définitif  :
« … les patrons se doivent d’être irréprochables…  »
(6 mots d’affilée sans faute de français. En forme le petit, il ira loin, enfin il va loin pour se fuir.)

 » – OK patron ! Quand est-ce que tu commences ? »
Ne revenons pas sur les vacances de luxe, mais non pas à Brégançon, là où les brigands sont, genre cadeauamical sans aucune arrière pensée !
Il coûte cher, très cher ! Le troll  abuse.

Sans oublier :

  • ces commisions qu’il ne cesse de nommer, fait bosser alors qu’il a déjà une idée bien précise sur la question, mieux il a déjà SA  solution;
  • ces ministres, sous-ministres ajoutés à la liste pléthorique des collaborateurs fantômes porte-parole exécutants parfois exécutés;

Quant à être le président de tous les français dont il s’était gargarisé dès son élection, pourquoi les fuit-il ?
Quel que soit le déplacement qu’il effectue en province, c’est circulation bloquée, habitants confinés, parcours occupé par le bleus parfois plus nombreux que la population locale, et, surtout, militants UMP inconditionnels dûment encartés, vérifiés, contrôlés, transportés, installés voire payés (oui ! Voir son idole ça n’a pa de prix.) pour faire la claque, l’acclamer, rire à ses pauvres vannes, approuver ses divines paroles en les buvant goulûment.
Encore quelques cerveaux bien lavés qui ne souffriront jamais de crise de foi !
Encore plus de 3 ans à supporter ce farfadet freluquet foutriquet.

(1) c’est juste pour la rime, pauvre comme le pouvoir d’achat.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :