Morin des « more »… puis démord…

Parvenir à focaliser une grande partie des citoyens sur le cas Thierry Morin, PDG démissionnaire de Valéo permet de passer les affaires Total et Bouton, pour les plus symptomatiques, à l’arrière plan donc proches de l’oubli. Ce type d’oubli intéresse doublement le « trépidant-de-l’arrêt-public » et ses airs de vierge effarouchée quant à ces rémunérations astronomiques,alors que, toutes proportions gardées, il s’était rapidement octroyé une   augmentation de 140 % de son argent de poche puisqu’il « exerce » tous frais payés.
À tel point qu’il se fait payer ses vacances, souvent voyages compris ! Pas un média pour nous le rappeler, mais tous derrière lui et rantanplan Fillon pour dénoncer des pratiques qui sont tout de même fixées  par contrat,  entérinées par des commissions de rémunération et/ou par les conseils d’administration où l’État n’a pas sa place quand il s’agit d’entreprises privées Comme nombre des ses alter ego, il serait vil Morin, sorte de mauvaise graine ? Allez les cumulards de la politique, poursuivez dans la démagogie qui détourne l’attention de vos « propres » turpitudes.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :