Salon de la crise-culture…

Julien Coupat et d’autres sont toujours en détention !

La vente à grand spectacle Bergé m’a fait gerber.

La palais de la rigolade : Guai… no, Gué…ant (hi han hi han), Karoutchi, …
Comme dit Jacques (l’ultra-violet) « c’est gai(y) là ».

Entre les cours, à défaut de cours (de tennis et autres), celles de la «Justice » et celle du petit prince, elle les a toutes perdues.
Plus d’atti… rance pour Dati qui sent le rance ?

Le démiurge élysée-nain fait plus dans le demi (portion, pas bière) et dans l’urge que dans la « murge » qui le décoincerait peut-être ?

La crise, ectoplasme bien pratique qui disculpe les fauteurs de Bourse(s), dégrise beaucoup sauf ceux qui en profitent un max et ceux qui sont en embuscade pour repartir sur les mêmes errements.

Fusion : dans le domaine du nucléaire, c’est beaucoup plus de puissance « délivrée » que la fission. Qu’en est-il pour les banques ?

Encore une fois, les médias de moins en moins serviles mais toujours aussi moutonniers focalisent sur le phénomène de « Pérolyse » du nouveau groupe bancaire.

Compte tenu des résultats financiers respectifs, la valse du Crédit Lyonnais va se jouer à nouveau à bon rythme. Licenciements en relative discrétion, petit à petit expression ajustée à l’instigateur de cette manip’ , pour ne pas charger encore la galère, mais massifs en finale. Sans oublier les astuces qui vont être trouvées pour tondre encore plus le client qui sera doublement racketté pour combler les déficits dûs aux inconséquents toujours en place.

MERCI Sarko, ça r’commence. On ne change pas une recette qui fonctionne.

Chirac le nécessiteux squatte toujours l’appartement de la famille Hariri quai Voltaire à Paris. Tellement nécessiteux qu’il n’a plus que le salon de l’agiculture pour se désaltéter et se sustenter gratos. Pour l’appartment, acquitte-t-il au moins la taxe d’habitation ???

10 % de visiteurs en plus par rapport à 2008 au salon de l’agriculture ! Et pour cause, ça évite la banque alimentaire, les « restaus du cœur »…

L’agriculture manquerait de personnel mais quand des personnes extérieures (non agriculteurs d’origine) veulent s’installer ils rencontrent les pires difficultés pour acquérir des bâtiments, des terres (ou les louer) et ils sont la cible de locaux furieux dont certains vont jusqu’à détruire les exploitations avec la complicité tacité des forces de l’ordre et des natifs !
Aigris-cul-tueurs !

Finis les bingos de Bongo ???

La Bourse, les courses; le « JE », les jeux; médias immédiats, la crise, la brise, la frise, la grise, la prise; la Cour accourt; députés dépités, ministères en mini stères; chômage et show-mage…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :