Avant même d’être placés en garde à vue, TOUS gardés à vue !

Encore deux affaires où certaines police et Justice continuent à
se la jouer grave ! Même si elles sont très différentes elles
n’en sont pas moins symptomatiques d’un état d’esprit, si tant est que
l’on puisse parler d’esprit dans ces deux administrations, mais surtout
de détournements de mission et de méconnaissance de la plus élémentaire
psychologie.

Le journaliste Vittorio de Fillipis a été interpelé à son domicile
dans le plus pur style « sarkow-boys » et ce pour une banale affaire de diffamation
pourtant datée. Dans la stricte ligne de contrôle systématique des médias
dont la dernière loi concernant la pseudo protection des sources !
Le pire semble hélas encore à venir.

Seconde affaire : celle de la mère qui avait déclaré la disparition de
sa fillette de 2 ans et demi.
Même si la version officielle montre qu’elle a monté cette affaire
dans un dernier geste désespéré qui aurait pu être beaucoup plus
grave eu égard à la détresse des mères séparées, elle est toujours
présumée innocente, cependant elle n’est qu’une personne « ordinaire »
donc…
Dans tous les cas ce qui choque c’est toujours ces histoires de garde à
vue dans des conditions morales et matérielles déplorables, ce qui permet
une violence psychologique pouvant amener à des aveux plus ou moins
suggérés, instillés.
À ce propos, l’excellent livre de Badinter « L’exécution »
(celle de Christian Ranucci dans l’affaire dite du « pull-over rouge »
démonte l’enquête et l’instruction avec une rare précision et une objectivité
remarquable.
Vraisemblablement pour cette mère il s’agit d’un problème familial où le
social serait plus utile que le pénal. Bien sûr la police a déployé d’énormes moyens pour retrouver la fillette, c’est la moindre des choses,
mais pas plus que pour récupérer le scooter de Jean Sarkozy…

Là où l’affaire rejoint la précédente, c’est dans le mépris de la personne
humaine, celle des parents dans les deux cas, mais aussi des enfants.
Il serait surprenant que la petite Yasmine n’ait pas été réveillée en pleine
nuit pour être interrogée voire placée dans un foyer.
Quel traumatisme pour elle et les enfants de Fillipis !

Ces inconduites sont une des conséquences non seulement de la culture
du résultat mais du soutien tacite de celui qui fut mini… stre de l’Intérieur
au bilan peu flatteur, mais aussi à la cascade exponentielle de zèle où
chacun à son niveau, en partant du plus haut des séides et suppôts
ajoute ses dircctives et consignes qui ne font qu’anticiper et extrapoler
les désirs du chef le tout menant lui même zélateur, le tout dans un climat
oppressant dû aux pressions permanentes qui mettent la majorité (espérons-le)
des fonctionnaires de police devant des dilemmes permanents, surtout la base
confrontée en permanence à la misère et à la détresse humaine. Eux-mêmes
n’en étant pas très éloignés eu égard à leurs salaires entre autres.
Quant à la Justice, non seulement elle n’a pas le plus sale boulot
mais elle ne fait pas toujours preuve de bon sens, d’habileté, quand ce n’est
pas d’abus de pouvoir
. Comme dans la quasi totalité des cas les magistrats sont
« INJUSTICIABLES »…


Une seule solution : privatiser la police et la Justice, du moins ce qu’il
en reste.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :