« Le Trépidant de l’arrêt public » (blic blic)… repique et réplique

… de passage à l’intérieur.
Énième impulsion épidermique de notre « mètre-et-talons » à tous.
À Grenoble, mercredi 12 novembre, un étudiant est mortellement poignardé par un homme présenté comme schizophrène. Il se serait « échappé » de l’hôpital psychiatrique où il est suivi.
Et c’est le branle-bas au palais de l’Alizé : réunion de crise a décidé super-Sarrko !
Les ministres de la Santé, de l’Intérieur et de la Justice sont convoquées.
Que des femmes ! Où est la parité ? Mais non il n’est pas en manque, il saute sur l’évènement comme DSk sur toute F-M-I-née. Comme Elkabbach sur une dépêche d’agence…
Probablement frustré par l’élection d’Obama qui lui vole la vedette, il redescend de quelques niveaux (si si ! c’est possible !) pour se poser à nouveau en incontournable, indispensable du gouvernement qu’il remplace à lui seul puisque les ministres sont des incapables, mais aussi pour exhiber son ego de peur d’être oublié au plan national après avoir joué le Red Ader (« le pompier volant ») de la finance européenne, mondiale s »il avait pu .

« – Je veux vous dire JE VEUX une réforme immédiate des hôpitaux psychiatriques…« 

Incontrôlable et incorrigible qui aurait pu être encore risible surtout pas en France.


Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :