AREVA – CEA blablabla même combat…

Où la communication lénifiante se substitue à la réalité des faits.
Depuis quelques années, le terme « période » qui définissait un des critères des éléments radioactifs a été « judicieusement remplacé par « demi-vie » sans qu’aucun scientifique, média ou autre responsable politique s’en soit offusqué ou simplement étonné.
Abominable tromperie, ils n’en sont pas à une près… !

« Période : temps requis pour l’accomplissement d’un cycle dans un phénomène qui se reproduit régulièrement || En radioactivité, temps pendant lequele la moitié des noyaux radioactifs d’un échantillon se sont désintégrés. Au bout d’un temps égal à deux périodes, la moitié des noyaux restant se sont désintégrés à leur tour, soit en tout :
1/2 + 1/2 X 1/2 = 3/4
Au bout d’un temps égal à 3 périodes,, 3/4 + 1/2 X 1/4 = 7/8 des noyaux se sont désintégrés, etc.

Les substances radioactives produites dans les réacteurs nucléaires sont souvent stockées pendant des mois avant d’être manipulées : les éléments de période courte, inférieure à quelques dizaines de jours, possèdent dans ce cas une radiactivité réduite à une valeur négligeable
« . (In Dictionnaire Larousse de l’atome 1964)

User et abuser de l’expression « demi-vie » insinue donc dans les esprits que les éléments radioactifs deviennent « inoffensisf » beaucoup plus rapidement que dans la réalité !

Exemple : le Pu 239 (Plutonium), matériau fissible, est radioactif « alpha » avec une période de 24.000 ans.
Avec l’appellation actuelle, il a perdu toute sa radioactivité au bout de 48.000 ans, ce qui est absurdment FAUX !

Il en est de même pour la « légende » des faibles doses radioactives « reçues » « normalement ou accidentellement.
Toujours annoncées faibles à très faibles, elles sont majoritairement inférieures à la dose annuelle admissible fixée par l’O.M.S.
Mais ce qui est systématiquement occulté c’est le cumul des petites doses qui même en restant inférieures aux « normes » fixées n’en sont pas moins dangereuses à plus ou moins long terme. La radioactivité ne s’arrête pas chaque année comptable !
Dans « l’évaluation établie par le comité de protection radiologique et de santé publique  de l’AEN (sous l’égide de l’OCDE » en novembre 1995 et intitulée
« Tchernobyl
Dix ans déjà
Impact  radiologique et sanitaire »

il est précisé, entre autres, dans l’annexe « explication des termes » :
radioactivitedoses

Lobby or not lobby, that is not their question !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :